Observatoire indépendant d'information et de réflexion sur le communautarisme - communautarisme.net
  Recherche  
  
SiteGoogle
  Recherche avancée  
Menu  
 Accueil 
 
Rubriques 
 Courrier des lecteurs 
 La communauté rêvée par Act-Up 
 Entretien avec Hakim El Ghissassi : quel premier bilan pour le CFCM ? 
 Un article de Tony Andréani : Ce qui menace vraiment la République 
 Racisme : analyse du rapport 2003 de la CNCDH 
 L'Islam entre mythe et religion 
 Le PS, territoire occupé 
 La discrimination positive, une aberration 
 À propos de la rhétorique communautariste 
 Les 60 derniers articles en PDF (09/07) 

Les procureurs de l'arc-en-ciel
Afin d'atténuer l'inquiétude que suscite le projet de loi contre l'homophobie, Alain Piriou, porte-parole de l'Inter-LGBT, met en avant "l'esprit de responsabilité" des associations homosexuelles. En occultant les surenchères répressives martelées par le mouvement gay...
(droits réservés)
Dans un article favorable à la pénalisation de "l'homophobie" publié par Libération (1), le porte-parole de l'"Inter-LGBT", Alain Piriou, s'efforce de rassurer ceux qui craignent que cette mesure ne réduise considérablement la liberté d'expression.

Ce texte, qui montre que les leaders du mouvement gay ont senti que leurs revendications butent là sur une question sensible liée aux valeurs fondamentales de la République, mérite que l'on évalue ses arguments.

L'émotion que l'on sent poindre notamment chez les professionnels de la presse et de l'édition s'explique par le fait que le projet de loi contre l'homophobie élaboré par le gouvernement avec l'aide des associations homosexuelles repose essentiellement sur une restriction de la loi sur la liberté de la presse. Il est d'ailleurs amusant de relever qu'Alain Piriou désigne la loi de 1881 comme celle "qui détermine les limites de la liberté d'expression en France". Il devrait la relire... Cela lui permettrait de constater qu'il s'agit au contraire de la loi qui, historiquement, a consacré le principe de la liberté de la presse à travers son article 1er disant que "la presse et l'imprimerie sont libres". Les nombreuses restrictions qui truffent aujourd'hui ce texte ne datent pas de la IIIème République mais ont été introduites par les législations récentes sur le racisme et l'antisémitisme dont s'inspire la loi sur l'homophobie. Les auteurs de ce texte fondateur de la liberté, modèle pour bien des nations, avaient pour leur part établi pour seules limites la diffamation et l'incitation aux crimes et délits.

A ceux qui s'inquiètent de voir cette loi se transformer en instrument d'intimidation aux mains des mouvements communautaires, Alain Piriou répond que c'est "méconnaître l'esprit de responsabilité" des associations homosexuelles qui, selon lui, "n'ont pas à engager des procédures au moindre propos de travers tenu dans la presse". A la bonne heure! Néanmoins, c'est méconnaître les prises de positions récentes des associations gay que de prétendre qu'elles manifestent de la retenue dans leur volonté de punition et leurs appels à la répression.

Ainsi, l'association SOS Homophobie n'hésite pas à dresser des listes d'"homophobes", donc coupables d'un délit selon la législation qui sera prochainement votée. On y trouve notamment Françoise de Panafieu, coupable d'avoir exprimé son opinion selon laquelle "la place du maire de Paris n'est pas de défiler à la Gay Pride". Plus drôle encore, SOS Homophobie a promis à la lettre d'information parisienne Le Perroquet Libéré, coupable d'avoir critiqué le soutien zélé de Bertrand Delanoë aux associations homosexuelles de la capitale, des poursuites une fois la loi votée : "en France, encore aujourd'hui, les propos homophobes tels que ceux tenus par Le Perroquet Libéré ne sont toujours pas punissables par la loi à l'instar de ce qui existe pour lutter contre le racisme. Nous réitérons donc notre demande auprès du gouvernement français pour qu'un projet de loi soit déposé à l'Assemblée Nationale dans les plus brefs délais. D'ici là, nous restons vigilants." (2)

C'est l'usage immodéré de l'adjectif "homophobe" jeté à la tête de quiconque émet un jugement critique sur les revendications du mouvement homosexuel qui fait craindre que la loi présentée par le gouvernement Raffarin ne soit utilisée comme un instrument d'interdiction. Il est bon de rappeler que, parmi les auteurs du "Manifeste pour l'égalité des droits" auquel souscrit l'Inter-LGBT figure l'écrivain Didier Eribon, théoricien de l'homophobie et inventeur de la notion terrifiante d'"injure potentielle" : "Des mots dont je peux redouter le choc, la violence, sans qu'ils aient besoin d'être prononcés puisque je sais qu'ils peuvent l'être et que leur menace est toujours présente. Ainsi, l'injure exerce ses effets même quand elle n'est pas proférée" (3).

Comment s'étonner dès lors que la loi Raffarin-InterLGBT ait donné une définition très vague de l'homophobie qui laisse une large part à l'appréciation subjective : "provoquer à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de son ou de leur orientation sexuelle". Contrairement aux dénégations d'Alain Piriou, qui a bien senti combien l'accusation d'homophobie à l'encontre de Lionel Jospin au motif de son opposition au mariage homosexuel a choqué l'opinion, force est de constater que la loi proposée permettrait de faire condamner l'ancien premier ministre. Dans le jargon communautaire, refuser le mariage homosexuel, c'est en effet "provoquer à la discrimination d'un groupe de personnes à raison de leur orientation sexuelle". "Etre contre le mariage, c'est être homophobe" comme l'a redit récemment le président de SOS Homophobie, Ronan Rosec (4).

Alain Piriou affirme que la loi anti-homophobie sera utilisée avec discernement et parcimonie par les associations et que les associations homosexuelles "(gagneront) au contraire par le débat contradictoire, pas par le terrorisme intellectuel.(...) Avec l'assentiment de l'opinion, pas en lui mettant le couteau sous la gorge.". Il faut malheureusement craindre qu'il s'agisse à la fin d'un débat sans contradicteurs dès lors que les plus hardis sont systématiquement menacés de poursuites ruineuses, de lourdes amendes, voire même de prison.


NB : Invité par l'Observatoire du Communautarisme à s'exprimer sur ce texte, le porte-parole de l'Inter-LGBT, Alain Piriou, a préféré s'abstenir.

----------------
(1) Alain Piriou, "Homos: l'égalité démocratique", Libération, 28 juin 2004.
(2) Communiqué de presse du 16 juillet 2003.
(3) Didier Eribon, Papiers d'identité, Fayard, page 58.
(4) "L'homophobie se radicalise", entretien avec Ronan Rosec, Zurban, n°200, 23-29 juin 2004.

Voir aussi :
L'article d'Alain Piriou :
http://www.liberation.fr/page.php?Article=219001
Le site de l'Inter-LGBT :
http://www.inter-lgbt.org
Le site de SOS Homophobie :
www.sos-homophobie.org
Le site du Perroquet Libéré

Lire sur le site de l'Observatoire du Communautarisme :
Homophobie : un projet de loi liberticide écrit sous la dictée...
Bientôt une loi anti-homophobie ?
La nouvelle offensive des khmers roses

Sur la question de l'homophobie, voir les réflexions riches et pertinentes disponibles sur le site de Claude Courouve.

2004-06-28

Articles | Ouvrages | Entretiens | Tribunes | Références
Articles
Pas de mariage mais un enterrement
Pas de mariage mais un enterrement
L'affiche noire
L'affiche noire
La faillite de la République des victimes
La faillite de la République des victimes
Incident voyageur sur le RER D
Incident voyageur sur le RER D
SOS hétérophobie
SOS hétérophobie
Les procureurs de l'arc-en-ciel
Les procureurs de l'arc-en-ciel
Homophobie : un projet de loi liberticide écrit sous la dictée...
Homophobie : un projet de loi liberticide écrit sous la dictée...
Après l'impôt révolutionnaire, l'impôt communautaire !
Après l'impôt révolutionnaire, l'impôt communautaire !
Du mariage homosexuel en France (2/2)
Du mariage homosexuel en France (2/2)
Du mariage homosexuel en France (1/2)
Du mariage homosexuel en France (1/2)
Mariage homosexuel et amnésie socialiste
Mariage homosexuel et amnésie socialiste
A défaut du mariage gay, le gouvernement bénit le PACS
A défaut du mariage gay, le gouvernement bénit le PACS
Les fonds islamiques à l'assaut de la bourse
Les fonds islamiques à l'assaut de la bourse
De quelques modernes croisades en faveur des « libertés religieuses ».
De quelques modernes croisades en faveur des « libertés religieuses ».
Visibilité homosexuelle : le piège de la télé-réalité
Visibilité homosexuelle : le piège de la télé-réalité
Le mariage gay : un débat surréaliste
Le mariage gay : un débat surréaliste
Le PS, territoire occupé
Le PS, territoire occupé
Les passions autour de La Passion
Les passions autour de La Passion
Un collectif musulman contre l'«islamophobie»
Un collectif musulman contre l'«islamophobie»
Saga Africagora (TM)
Saga Africagora (TM)
Le mariage homo, vite !
Le mariage homo, vite !
Homophobie : l'entêtement de Têtu
Homophobie : l'entêtement de Têtu
Le vote berbère en Île-de-France
Le vote berbère en Île-de-France
On a tout essayé ... mais a-t-on gardé le meilleur ?
On a tout essayé ... mais a-t-on gardé le meilleur ?
Jurisprudence communautaire
Jurisprudence communautaire
Mais que fait l'Union des Etudiants Juifs de France (UEJF) ?
Mais que fait l'Union des Etudiants Juifs de France (UEJF) ?
On doit pouvoir rire de tout
On doit pouvoir rire de tout
Un fait divers exemplaire
Un fait divers exemplaire
Discrimination positive : la mauvaise foi des patrons
Discrimination positive : la mauvaise foi des patrons
Tourner sept fois sa langue dans sa bouche...
Tourner sept fois sa langue dans sa bouche...
Délicieuse contradiction
Délicieuse contradiction
Follement Gay ou l'homophilie homophobe
Follement Gay ou l'homophilie homophobe
La discrimination positive, une aberration
La discrimination positive, une aberration
Laïcité : les mots du Président et les choses du Gouvernement
Laïcité : les mots du Président et les choses du Gouvernement
Lobbying pour une Europe chrétienne
Lobbying pour une Europe chrétienne
Loi contre l'homophobie : la nouvelle offensive des khmers roses
Loi contre l'homophobie : la nouvelle offensive des khmers roses
Le communautarisme et la lutte des classes
Le communautarisme et la lutte des classes
Sarkozy, l'ami des communautaristes
Sarkozy, l'ami des communautaristes
Comment on a fait de Tariq Ramadan une star...
Comment on a fait de Tariq Ramadan une star...
Les dangers de l'abus de langage
Les dangers de l'abus de langage
Le naufrage à quai du marché gay
Le naufrage à quai du marché gay
Initiatives politiques communautaires mais pas communautaristes ?
Initiatives politiques communautaires mais pas communautaristes ?
Pourquoi les Etudiants Musulmans de France (EMF) ont réussi à se développer
Pourquoi les Etudiants Musulmans de France (EMF) ont réussi à se développer
Laïcité et communautarisme, le malentendu
Laïcité et communautarisme, le malentendu
L'affaire Boniface : un procès stalinien
L'affaire Boniface : un procès stalinien
La nouvelle servitude des homosexuels
La nouvelle servitude des homosexuels
Communautarisme et marketing : une histoire d'amour
Communautarisme et marketing : une histoire d'amour
L’Opus Dei : les soldats du communautarisme chrétien
L’Opus Dei : les soldats du communautarisme chrétien
L'école formate au communautarisme
L'école formate au communautarisme
Bientôt, une loi anti-homophobie ?
Bientôt, une loi anti-homophobie ?
Nous écrire : contact@communautarisme.net - communautarisme.net - depuis juillet 2003 - © Observatoire du communautarisme