Observatoire indépendant d'information et de réflexion sur le communautarisme - communautarisme.net
  Recherche  
  
SiteGoogle
  Recherche avancée  
Menu  
 Accueil 
 
Rubriques 
 Courrier des lecteurs 
 La communauté rêvée par Act-Up 
 Entretien avec Hakim El Ghissassi : quel premier bilan pour le CFCM ? 
 Un article de Tony Andréani : Ce qui menace vraiment la République 
 Racisme : analyse du rapport 2003 de la CNCDH 
 L'Islam entre mythe et religion 
 Le PS, territoire occupé 
 La discrimination positive, une aberration 
 À propos de la rhétorique communautariste 
 Les 60 derniers articles en PDF (09/07) 

A défaut du mariage gay, le gouvernement bénit le PACS
Le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin promet d'améliorer le PACS (Pacte Civil de Solidarité) pour contourner le débat sur le mariage homosexuel.
Un nouveau partisan du PACS (droits réservés)
Le poisson d'avril du mouvement gay sur le mariage entre personnes de même sexe a eu l'effet escompté : mettre les représentants politiques à genoux devant les communautaristes.

Comment analyser autrement la prise de position surréaliste de Jean-Pierre Raffarin qui assortit son refus de valider le mariage homosexuel de l'annonce que son gouvernement va prochainement "améliorer le PACS" que la droite avait, il n'y a pas si longtemps, combattu au Parlement avec la plus grande vigueur ? Alors que le droit est on ne peut plus clair - l'article 75 du code civil précise que les époux se prennent "comme mari et femme"- le premier ministre n'assume visiblement pas le fait de dire simplement non à ceux qui revendiquent le mariage homosexuel avec une mauvaise foi évidente. Aussi a-t-il décidé de couper la poire en deux en se ralliant au PACS.

Le message est clair pour ceux qui attendent quelque chose de l'Etat : il n'ont plus qu'à demander le double afin d'obtenir statisfaction ! Si les partisans de la peine de mort réclamaient que l'on plonge dans l'acide les assassins, Raffarin leur accorderait sans doute le droit de seulement les guillotiner...

Plus sérieusement, il est curieux que le gouvernement consacre le PACS alors que le bilan qu'il est désormais possible de tirer de ce dispositif montre clairement son échec. En effet, depuis 1999, seuls 104.588 pactes civils de solidarité ont été signés en France. Parmi ces quelques 200.000 pacsés, sans même prendre en compte la part des nombreux pacs blancs liés à des mutations dans la fonction publique, on estime que la moitié au moins des pacs seraient hétérosexuels. Cela signifie que 100.000 homosexuels à peine se sont unis par un pacs. Et donc que près de 4 millions se sont réfusés à le faire... Quelles que soient les explications de cet échec -qui pourraient pourtant donner lieu à une réflexion intéressante sur la nature de l'homosexualité et les aspirations des personnes homosexuelles-, les faits sont là.

Le devoir des représentants politiques face aux revendications de toutes sortes, c'est de s'assurer au préalable de leur légitimité et de leur opportunité. En l'occurrence, l'exemple du PACS démontre que l'union homosexuelle n'intéresse pas grand monde, qu'elle est un droit virtuel qu'une petite minorité entend vraiment exercer. Cette règle de bon sens n'a pas été suivie par Jean-Pierre Raffarin qui, rappelons-le, a inauguré sa troisième nomination à Matignon en recevant les associations homosexuelles et a promis pour l'été une loi anti-homophobie qui aboutira à grignoter encore davantage la loi sur la liberté de la presse de 1881 déjà réduite à peau de chagrin au cours des dernières années par une succession de lois d'exception.

De son côté, le Ministre de la justice, Dominique Perben, a mis plusieurs semaines pour affirmer que le mariage homosexuel était illégal. Il a sans doute dû attendre que des citoyens et des juristes lui signalent que ce que racontait la presse était faux et qu'il n'y avait aucune ambiguïté dans le code civil sur le caractère hétérosexuel du mariage. Il suffit d'ailleurs de relire les discours à l'Assemblée des promoteurs du PACS -dont Noël Mamère- pour s'assurer qu'ils ont toujours considéré que les homosexuels ne pouvaient pas se marier. Quant au Ministre de l'intérieur, qui a pour mission de contrôler la légalité des actes des collectivités locales par l'intermédiaire des préfets, il observe un silence prudent. Aussi surprenant que cela puisse paraître, Dominique de Villepin est moins courageux face au mouvement gay que devant Colin Powell à l'ONU !

Enfin sorti de sa réserve, le Président de la République a dit le 29 avril qu'il était défavorable au mariage homosexuel. Courageux mais pas téméraire, il s'est toutefois déclaré "ouvert à un débat national" sur cette question. C'est assez mal parti lorsqu'on se plonge dans les grands journaux quotidiens qui, jusqu'à présent, n'ont publié que des tribunes d'opinion favorables au mariage gay. Ainsi, dans son édition du 2 mai, Le Monde annonçait un "débat" sur le mariage gay se limitant à la publication d'un texte de Daniel Borillo, le juriste qui avait lancé l'idée fausse d'une absence d'interdiction du mariage homosexuel dans le code civil. Quant aux partis politiques, ils ont tous laissé se développer en leur sein des groupuscules homosexuels qui, de droite ou de gauche, développent le même point de vue aligné sur celui des instances communautaires : les gays UMP réunis dans les associations Gay Lib ou On est là! ont sur le mariage homosexuel la même position maximaliste que ceux de la commission LGBT des Verts ou des socialistes d'Homosexualité et Socialisme.

Les partisans du mariage homosexuel débattent souvent avec eux-mêmes. Vu la maigreur de leurs arguments et l'absence d'un mouvement de la société -y compris parmi les homosexuels- en faveur du mariage gay, cette absence de débat est d'ailleurs le principal danger auxquels ils sont confrontés. Ayant comme seuls arguments une interprétation fallacieuse de l'égalité des droits -qui néglige ses pendants naturels que sont les devoirs et l'utilité sociale- et la référence à des exemples étrangers, les nouveaux apôtres du mariage s'exposent au risque de s'effondrer sous le poids de leurs énormités. Dire que la France doit suivre l'exemple américain est un argument à double tranchant : il pourrait en effet être repris de la même façon par des groupes chrétiens désireux de faire prêter serment au Président de la République sur la Bible ou par des associations de victimes réclamant le rétablissement de la peine de mort.

En attendant qu'elle atteigne les limites du grotesque -peut-être lorsque Noël Mamère mariera deux hommes à Bègles en faisant sciemment le choix de l'illégalité comme autrefois les Mégret à Vitrolles lorsqu'ils avaient décidé de réserver le versement d'une prime au premier enfant aux familles françaises de souche-, cette mascarade aura montré une fois de plus l'état de déliquescence de la classe politique et de l'Etat républicain.

-------------------
Voir aussi sur le site de l'Observatoire du Communautarisme :
Le mariage homo, vite!
Le mariage gay : un débat surréaliste

2004-05-02

Articles | Ouvrages | Entretiens | Tribunes | Références
Articles
Pas de mariage mais un enterrement
Pas de mariage mais un enterrement
L'affiche noire
L'affiche noire
La faillite de la République des victimes
La faillite de la République des victimes
Incident voyageur sur le RER D
Incident voyageur sur le RER D
SOS hétérophobie
SOS hétérophobie
Les procureurs de l'arc-en-ciel
Les procureurs de l'arc-en-ciel
Homophobie : un projet de loi liberticide écrit sous la dictée...
Homophobie : un projet de loi liberticide écrit sous la dictée...
Après l'impôt révolutionnaire, l'impôt communautaire !
Après l'impôt révolutionnaire, l'impôt communautaire !
Du mariage homosexuel en France (2/2)
Du mariage homosexuel en France (2/2)
Du mariage homosexuel en France (1/2)
Du mariage homosexuel en France (1/2)
Mariage homosexuel et amnésie socialiste
Mariage homosexuel et amnésie socialiste
A défaut du mariage gay, le gouvernement bénit le PACS
A défaut du mariage gay, le gouvernement bénit le PACS
Les fonds islamiques à l'assaut de la bourse
Les fonds islamiques à l'assaut de la bourse
De quelques modernes croisades en faveur des « libertés religieuses ».
De quelques modernes croisades en faveur des « libertés religieuses ».
Visibilité homosexuelle : le piège de la télé-réalité
Visibilité homosexuelle : le piège de la télé-réalité
Le mariage gay : un débat surréaliste
Le mariage gay : un débat surréaliste
Le PS, territoire occupé
Le PS, territoire occupé
Les passions autour de La Passion
Les passions autour de La Passion
Un collectif musulman contre l'«islamophobie»
Un collectif musulman contre l'«islamophobie»
Saga Africagora (TM)
Saga Africagora (TM)
Le mariage homo, vite !
Le mariage homo, vite !
Homophobie : l'entêtement de Têtu
Homophobie : l'entêtement de Têtu
Le vote berbère en Île-de-France
Le vote berbère en Île-de-France
On a tout essayé ... mais a-t-on gardé le meilleur ?
On a tout essayé ... mais a-t-on gardé le meilleur ?
Jurisprudence communautaire
Jurisprudence communautaire
Mais que fait l'Union des Etudiants Juifs de France (UEJF) ?
Mais que fait l'Union des Etudiants Juifs de France (UEJF) ?
On doit pouvoir rire de tout
On doit pouvoir rire de tout
Un fait divers exemplaire
Un fait divers exemplaire
Discrimination positive : la mauvaise foi des patrons
Discrimination positive : la mauvaise foi des patrons
Tourner sept fois sa langue dans sa bouche...
Tourner sept fois sa langue dans sa bouche...
Délicieuse contradiction
Délicieuse contradiction
Follement Gay ou l'homophilie homophobe
Follement Gay ou l'homophilie homophobe
La discrimination positive, une aberration
La discrimination positive, une aberration
Laïcité : les mots du Président et les choses du Gouvernement
Laïcité : les mots du Président et les choses du Gouvernement
Lobbying pour une Europe chrétienne
Lobbying pour une Europe chrétienne
Loi contre l'homophobie : la nouvelle offensive des khmers roses
Loi contre l'homophobie : la nouvelle offensive des khmers roses
Le communautarisme et la lutte des classes
Le communautarisme et la lutte des classes
Sarkozy, l'ami des communautaristes
Sarkozy, l'ami des communautaristes
Comment on a fait de Tariq Ramadan une star...
Comment on a fait de Tariq Ramadan une star...
Les dangers de l'abus de langage
Les dangers de l'abus de langage
Le naufrage à quai du marché gay
Le naufrage à quai du marché gay
Initiatives politiques communautaires mais pas communautaristes ?
Initiatives politiques communautaires mais pas communautaristes ?
Pourquoi les Etudiants Musulmans de France (EMF) ont réussi à se développer
Pourquoi les Etudiants Musulmans de France (EMF) ont réussi à se développer
Laïcité et communautarisme, le malentendu
Laïcité et communautarisme, le malentendu
L'affaire Boniface : un procès stalinien
L'affaire Boniface : un procès stalinien
La nouvelle servitude des homosexuels
La nouvelle servitude des homosexuels
Communautarisme et marketing : une histoire d'amour
Communautarisme et marketing : une histoire d'amour
L’Opus Dei : les soldats du communautarisme chrétien
L’Opus Dei : les soldats du communautarisme chrétien
L'école formate au communautarisme
L'école formate au communautarisme
Bientôt, une loi anti-homophobie ?
Bientôt, une loi anti-homophobie ?
Nous écrire : contact@communautarisme.net - communautarisme.net - depuis juillet 2003 - © Observatoire du communautarisme