Observatoire indépendant d'information et de réflexion sur le communautarisme - communautarisme.net
  Recherche  
  
SiteGoogle
  Recherche avancée  
Menu  
 Accueil 
 
Rubriques 
 Courrier des lecteurs 
 La communauté rêvée par Act-Up 
 Entretien avec Hakim El Ghissassi : quel premier bilan pour le CFCM ? 
 Un article de Tony Andréani : Ce qui menace vraiment la République 
 Racisme : analyse du rapport 2003 de la CNCDH 
 L'Islam entre mythe et religion 
 Le PS, territoire occupé 
 La discrimination positive, une aberration 
 À propos de la rhétorique communautariste 
 Les 60 derniers articles en PDF (09/07) 

Visibilité homosexuelle : le piège de la télé-réalité
Avec La Ferme ou Les Colocataires, la représentation de l'homosexualité dans les programmes de télé-réalité tourne à la caricature.
Vincent Mc Doom, l'as du tricot de La Ferme (droits réservés)
Avec l'explosion de la télé-réalité à travers des émissions-phare comme Loft Story ou Star Academy, la revendication du mouvement gay d'une plus grande visibilité des "minorités sexuelles" a trouvé une application concrète aux yeux du grand public.

On se souvient encore, vaguement, de l'ambiguïté pas toujours subtile de Steevy dans le premier loft, et des scènes larmoyantes de coming-out sous les caméras de candidats homosexuels (Thomas du Loft 2, Anne-Laure de la Star Ac 2, Antti le finlandais placide de Nice People qu'Endemol avait finement envoyé manifester en tête de la Gay Pride). Ces mises en scènes soigneusement préparées, d'autant plus prévisibles que les producteurs semblent veiller scrupuleusement à ce que chaque programme de télé-réalité intègre dans son casting un ou plusieurs candidats homosexuels, soulevaient l'enthousiasme des relais communautaires se réjouissant de la visibilité ainsi offerte à l'homosexualité à des heures de grande écoute.

L'animatrice du réseau Prochoix, Caroline Fourest, et "auteure" dans sa revue d'une étude exhaustive sur "les messages subliminaux identitaires des reality-shows" (1) se répandait alors dans la presse pour se féliciter de cette opportunité :

"Dans l'ensemble, c'est franchement positif. Les scénarios de fiction ont longtemps été prisonniers d'une forme d'hétérocentrisme.(...) Même si cela paraît un peu voyeur, le fait que des jeunes puissent voir vivre vingt-quatre heures sur vingt-quatre des gays et des lesbiennes, ou des candidats identifiés comme tels, est un moyen inespéré de déconstruire certains a priori." (2)

Loin de cet indigeste catéchisme déconstructiviste, les forums internet des sites communautaires s'enflammaient pour les candidats identifiés comme homosexuels en appelant au vote par SMS et en sortant le gri-gri pratique de l'homophobie pour justifier leur éventuelle élimination. Il s'agissait alors soi-disant de donner aux homosexuels des modèles positifs d'identification, peu nombreux dans une société française réputée homophobe.

La télé-réalité était volontiers présentée comme un cheval de Troie du mouvement gay loué pour sa capacité à "changer le regard de la société sur l'homosexualité".

Ces louanges se sont brusquement tues avec les nouvelles livraisons d'Endemol et de M6. Déjà, l'annonce fracassante de l'adaptation prochaine de l'émission américaine Queer eye for a straight guy dont le concept repose sur un comique de situation lourdingue né du relookage d'un hétéro pur-jus par cinq fashion-victim gay ou du Bachelor gay avait fait frémir les homosexuels les plus lucides. Avec La Ferme Célébrités ou Les Colocataires, la manipulation des clichés les plus éculés sur l'homosexualité et l'incitation à la caricature ont franchi un degré supplémentaire.

Ceux qui auront eu la patience de suivre la diffusion de La Ferme ont ainsi pu voir comment la production mettait en scène Vincent Mc Doom et son personnage de travesti juché sur talons aiguilles et adepte du tricot qui rappelle le jeu outrancier de Michel Serrault dans La Cage aux Folles, n'hésitant pas à le présenter comme un toutou se frottant en permanence à la virilité en treillis de l'ex-footballeur Pascal Olmeta. De même, M6 a fait fort en dénichant le "colocataire" Michel qui s'est affiché comme gay dès la première émission, comme si c'était sa première qualité, et qui surjoue son personnage de folle noctambule volontiers exhibitionniste. Steevy du Loft peut aller se rhabiller et doit se faire du mouron pour son job d'animateur dans "la bande à Ruquier"!

Le pire, c'est que les associations qui se réjouissaient hier du coup de pouce que la real-TV semblait apporter à la cause gay ne peuvent même pas se plaindre de voir l'homosexualité caricaturée pour stimuler un audimat en berne. En effet, TF1 qui diffuse La Ferme est aussi l'actionnaire de référence de Pink TV, la chaîne gay maintes fois annoncée et maintes fois repoussée, et qui doit offrir des jobs à quelques homosexuels emblématiques. Difficile pour le mouvement gay de taxer ses mécènes d'homophobie...

C'est toute l'ambiguïté de la visibilité réclamée par les organes communautaires : elle verse facilement dans la caricature. Surtout lorsqu'elle est manipulée par des intérêts mercantiles ne reculant ni devant les clichés ni devant le folklore pour susciter l'intérêt du grand public, par définition plus facile à fédérer par des blagues de caserne que par des slogans communautaristes.

La visibilité homosexuelle dans la télé-réalité? Une fenêtre sur la société française qui se referme comme un piège.

------------------------

(1) Caroline Fourest, "Télé-miroir ou télé-mirages", Prochoix n° 20, printemps 2002.
(2) "Le téléspectateur homosexuel, sans être ignoré, doit apprendre à lire entre les lignes", entretien avec Caroline Fourest, Le Monde, 8 novembre 2002.

Voir aussi sur l'Observatoire du Communautarisme :
- La nouvelle servitude des homosexuels
- La triste programmation de la chaîne gay
- Pink TV : Discrimination à l'embauche des journalistes?
- Les Khmers roses

2004-04-28

Articles | Ouvrages | Entretiens | Tribunes | Références
Articles
Pas de mariage mais un enterrement
Pas de mariage mais un enterrement
L'affiche noire
L'affiche noire
La faillite de la République des victimes
La faillite de la République des victimes
Incident voyageur sur le RER D
Incident voyageur sur le RER D
SOS hétérophobie
SOS hétérophobie
Les procureurs de l'arc-en-ciel
Les procureurs de l'arc-en-ciel
Homophobie : un projet de loi liberticide écrit sous la dictée...
Homophobie : un projet de loi liberticide écrit sous la dictée...
Après l'impôt révolutionnaire, l'impôt communautaire !
Après l'impôt révolutionnaire, l'impôt communautaire !
Du mariage homosexuel en France (2/2)
Du mariage homosexuel en France (2/2)
Du mariage homosexuel en France (1/2)
Du mariage homosexuel en France (1/2)
Mariage homosexuel et amnésie socialiste
Mariage homosexuel et amnésie socialiste
A défaut du mariage gay, le gouvernement bénit le PACS
A défaut du mariage gay, le gouvernement bénit le PACS
Les fonds islamiques à l'assaut de la bourse
Les fonds islamiques à l'assaut de la bourse
De quelques modernes croisades en faveur des « libertés religieuses ».
De quelques modernes croisades en faveur des « libertés religieuses ».
Visibilité homosexuelle : le piège de la télé-réalité
Visibilité homosexuelle : le piège de la télé-réalité
Le mariage gay : un débat surréaliste
Le mariage gay : un débat surréaliste
Le PS, territoire occupé
Le PS, territoire occupé
Les passions autour de La Passion
Les passions autour de La Passion
Un collectif musulman contre l'«islamophobie»
Un collectif musulman contre l'«islamophobie»
Saga Africagora (TM)
Saga Africagora (TM)
Le mariage homo, vite !
Le mariage homo, vite !
Homophobie : l'entêtement de Têtu
Homophobie : l'entêtement de Têtu
Le vote berbère en Île-de-France
Le vote berbère en Île-de-France
On a tout essayé ... mais a-t-on gardé le meilleur ?
On a tout essayé ... mais a-t-on gardé le meilleur ?
Jurisprudence communautaire
Jurisprudence communautaire
Mais que fait l'Union des Etudiants Juifs de France (UEJF) ?
Mais que fait l'Union des Etudiants Juifs de France (UEJF) ?
On doit pouvoir rire de tout
On doit pouvoir rire de tout
Un fait divers exemplaire
Un fait divers exemplaire
Discrimination positive : la mauvaise foi des patrons
Discrimination positive : la mauvaise foi des patrons
Tourner sept fois sa langue dans sa bouche...
Tourner sept fois sa langue dans sa bouche...
Délicieuse contradiction
Délicieuse contradiction
Follement Gay ou l'homophilie homophobe
Follement Gay ou l'homophilie homophobe
La discrimination positive, une aberration
La discrimination positive, une aberration
Laïcité : les mots du Président et les choses du Gouvernement
Laïcité : les mots du Président et les choses du Gouvernement
Lobbying pour une Europe chrétienne
Lobbying pour une Europe chrétienne
Loi contre l'homophobie : la nouvelle offensive des khmers roses
Loi contre l'homophobie : la nouvelle offensive des khmers roses
Le communautarisme et la lutte des classes
Le communautarisme et la lutte des classes
Sarkozy, l'ami des communautaristes
Sarkozy, l'ami des communautaristes
Comment on a fait de Tariq Ramadan une star...
Comment on a fait de Tariq Ramadan une star...
Les dangers de l'abus de langage
Les dangers de l'abus de langage
Le naufrage à quai du marché gay
Le naufrage à quai du marché gay
Initiatives politiques communautaires mais pas communautaristes ?
Initiatives politiques communautaires mais pas communautaristes ?
Pourquoi les Etudiants Musulmans de France (EMF) ont réussi à se développer
Pourquoi les Etudiants Musulmans de France (EMF) ont réussi à se développer
Laïcité et communautarisme, le malentendu
Laïcité et communautarisme, le malentendu
L'affaire Boniface : un procès stalinien
L'affaire Boniface : un procès stalinien
La nouvelle servitude des homosexuels
La nouvelle servitude des homosexuels
Communautarisme et marketing : une histoire d'amour
Communautarisme et marketing : une histoire d'amour
L’Opus Dei : les soldats du communautarisme chrétien
L’Opus Dei : les soldats du communautarisme chrétien
L'école formate au communautarisme
L'école formate au communautarisme
Bientôt, une loi anti-homophobie ?
Bientôt, une loi anti-homophobie ?
Nous écrire : contact@communautarisme.net - communautarisme.net - depuis juillet 2003 - © Observatoire du communautarisme