Observatoire indépendant d'information et de réflexion sur le communautarisme - communautarisme.net
  Recherche  
  
SiteGoogle
  Recherche avancée  
Menu  
 Accueil 
 
Rubriques 
 Courrier des lecteurs 
 La communauté rêvée par Act-Up 
 Entretien avec Hakim El Ghissassi : quel premier bilan pour le CFCM ? 
 Un article de Tony Andréani : Ce qui menace vraiment la République 
 Racisme : analyse du rapport 2003 de la CNCDH 
 L'Islam entre mythe et religion 
 Le PS, territoire occupé 
 La discrimination positive, une aberration 
 À propos de la rhétorique communautariste 
 Les 60 derniers articles en PDF (09/07) 

Oui, on peut rire de tout - Non, on ne peut pas rire de tout n'importe comment
Par Robert Namer, Ancien Professeur chargé de cours, à L'institut d'Études Supérieures de la Guyane -Université des Antilles et de la Guyane, Cayenne, Guyane française
Ce texte est un point de vue extérieur à l'Observatoire du communautarisme. Il est publié dans la rubrique "Contradictions" qui est ouverte aux tribunes libres et aux critiques du travail et de la production de l'Observatoire.
Dieudonné (droits réservés)
Ce texte est une réponse à l'article de François Devoucoux du Buysson et Julien Landfried : "On doit pouvoir rire de tout", 22 février 2004.

-------------

Dans le débat concernant le "comique" Dieudonné, on ne peut que regretter qu'un parallèle soit fait avec Coluche et Desproges.
Il y a en effet une énorme différence entre les sorties de Dieudonné et celles de ses illustres aînés.

C'est que les deux chers disparus étaient insoupçonnables de malveillance à connotation raciste ou antisémite. Bien au contraire, ils ont réussi à déclencher l'hilarité de salles entières composées en grande partie de juifs et de maghrébins. En fait ils se rattachaient à une longue tradition de comique d'autodérision illustré en France par Popeck et Smaïn et outre Atlantique par Mel Brooks ou Woody Allen.

Dans le cas de Dieudonné, ce qui est inacceptable, c'est la répétition de dérapages dénués de bienveillance dont on sait qu'ils ont même provoqué l'étonnement de son ex-partenaire Elie Semoun...

Il n'y a pas dans le dernier "sketch" de Dieudonné dans l'émission "On ne peut pas plaire à tout le monde", la moindre distanciation avec un sujet délicat dont on devrait pouvoir rire mais dont on ne devrait pas avoir à pleurer.

Certes la limite est parfois ténue comme le prouve la malheureuse affaire de Patrick Timsit obligé de faire acte de contrition à l'égard de familles de mongoliens. Quel préjudice, Timsit avait-il causé ? Probablement aucun, sauf peut-être le malaise de familles qui supportent difficilement leur propre douleur. On rejoint ici l'envahissement par le "politiquement correct" qui prétend interdire de railler les gros (pardon, les personnes souffrant d'un excès de poids), les sourds (pardon, les malentendants), les nains (pardon, les personnes de petite taille), les fumeurs et les non fumeurs (pardon, ...).

De grâce, un peu d'air, n'oublions pas que le premier mot de la devise de la république est "Liberté", mais il n'est pas interdit de s'interroger sur les véritables intentions de ses utilisateurs. Imaginons un instant que le sketch litigieux eut été interprété par Le Pen. Se poserait'on la question de savoir s'il a le droit de le répéter de soirée en soirée dans chacun de ses "spectacles" ?

Si je dis devant mes étudiants que je me fiche pas mal de savoir par quel moyen les nazis ont exécuté leur sombre dessein de "donner une solution finale au problème juif", que ce qui m'interpelle, c'est seulement la qualification du crime et l'appréciation de l'intention criminelle, personne ne m'accusera de considérer le procédé utilisé comme "un détail de l'Histoire". Adoptant un point de vue exclusivement juridique, quelle importance que l'assassin ait utilisé un 11.43, de l'arsenic ou un fil à couper le beurre? Le crime est constitué, la sanction sera identique.

Dans la bouche d'un Le Pen, c'est une toute autre affaire...

En fait l'appréciation que l'on peut donner sur certaines expressions et formulations dépend largement de celui qui les prononce et manifestement Dieudonné n'est pas suffisamment "blanc de blanc" pour se permettre d'aborder certains sujets.

2004-03-09

Express | Brèves | Bientôt ici ? | Portraits | Bons points | Contradictions
Contradictions
Un « Observatoire du communautarisme » entretient la confusion sur le communautarisme
Un « Observatoire du communautarisme » entretient la confusion sur le communautarisme
Coup de gueule contre les communautaristes gay !
Coup de gueule contre les communautaristes gay !
Courrier des lecteurs
Courrier des lecteurs
Mouloud Aounit et ses préférences communautaires
Mouloud Aounit et ses préférences communautaires
À propos d’une sortie de route
À propos d’une sortie de route
Oui, on peut rire de tout - Non, on ne peut pas rire de tout n'importe comment
Oui, on peut rire de tout - Non, on ne peut pas rire de tout n'importe comment
Diffamation et négation des crimes
Diffamation et négation des crimes
Répression du négationnisme : la légalisation de l'intolérance abolira-t-elle le fanatisme ?
Répression du négationnisme : la légalisation de l'intolérance abolira-t-elle le fanatisme ?
Lutte anti-communautariste: attention à ne pas s'enfermer dans des enjeux partisans
Vive les tribus ! Mort au libéralisme !
Vive les tribus ! Mort au libéralisme !
L'ouverture de la multiplicité
L'Observatoire du communautarisme s'ouvre aux points de vue extérieurs
L'Observatoire du communautarisme s'ouvre aux points de vue extérieurs
Nous écrire : contact@communautarisme.net - communautarisme.net - depuis juillet 2003 - © Observatoire du communautarisme