Observatoire indépendant d'information et de réflexion sur le communautarisme - communautarisme.net
  Recherche  
  
SiteGoogle
  Recherche avancée  
Menu  
 Accueil 
 
Rubriques 
 Courrier des lecteurs 
 Entretien avec Hakim El Ghissassi : quel premier bilan pour le CFCM ? 
 Entretien avec le directeur de TFJ 
 Un article de Tony Andréani : Ce qui menace vraiment la République 
 Racisme : analyse du rapport 2003 de la CNCDH 
 A propos des libertés religieuses 
 L'Islam entre mythe et religion 
 Le PS, territoire occupé 
 La discrimination positive, une aberration 
 À propos de la rhétorique communautariste 
 Les 60 derniers articles en PDF (09/07) 

Tourner sept fois sa langue dans sa bouche...
Dans un climat de graves tensions communautaires, les actes de violence survenus dernièrement devraient être commentés par les élus et la presse avec davantage de prudence.
L'école juive de gagny au lendemain de l'incendie du 15 novembre 2003 (droits réservés)
Le 15 novembre 2003, les cendres de l'école juive de Gagny n'étaient pas encore froides que l'ensemble de la classe politique et des grands médias sonnaient le tocsin contre l'antisémitisme attribué à des extrémistes musulmans de la société française.

En effet, pendant plusieurs jours, les télévisions passèrent en boucle les déclarations solennelles des plus hauts représentants de l'Etat, de Jacques Chirac ("La République française ne peut tolérer aucun acte antisémite") à Nicolas Sarkozy ("L'honnêteté, c'est que l'on ne nie pas l'évidence. Quand on met le feu dans une école juive, il m'est difficile de ne pas penser qu'il ne s'agit pas d'un acte antisémite").

Aujourd'hui, on ne parle plus guère de l'enquête policière dont quelques entrefilets publiés dans des périodiques aussi sérieux que Le Figaro (1) ou L'Express (2) laissent entendre qu'elle s'oriente plutôt vers une banale arnaque à l'assurance que vers une agression antisémite.

De la même façon, l'agression du rabbin Gabriel Farhi le 3 janvier 2003 par un mystérieux individu cagoulé criant "Allah Aqbar" après l'avoir poignardé, avait suscité une vive émotion qui alimenta pendant plusieurs jours les journaux télévisés en donnant la parole à de nombreux responsables politiques indignés par ce que le président de la République qualifia d'"acte odieux". Là aussi, l'enquête a mis en lumière le caractère douteux de cette agression qui, selon les derniers éléments communiqués par les enquêteurs, serait plutôt le fait d'un proche du rabbin, voire même d'une automutilation si l'on en croit certaines hypothèses (3).

Plus récemment, l'explosion de la voiture du préfet Dermouche, le 18 janvier 2004, a donné lieu à de nombreuses extrapolations de la part des responsables politiques.

Ainsi, le ministre des affaires sociales, François Fillon, a vu dans ce geste qui "exacerbe les tensions entre les composantes de la société française" la volonté de ceux qui veulent "empêcher l'intégration de se faire et le pacte républicain de fonctionner". D'habitude plus réservé, François Bayrou s'est empressé lui aussi de sortir son petit couplet : "intégrisme d'un côté contre violence de l'autre, les positions se radicalisent, les uns défilent au nom du voile islamique, les autres plastiquent la voiture d'un préfet uniquement en raison de son origine, ça devient dangereux". Un attentat raciste contre le fameux "préfet musulman", le symbole était parfait. Sauf que, quelques jours plus tard, on apprenait que la police avait arrêté des familiers d'Aïssa Dermouche et que la piste la plus sérieuse était celle d'un règlement de comptes à caractère privé. Connaissant bien le nouveau préfet, le député-maire de Nantes, Jean-Marc Ayrault, avait quant à lui fait preuve d'une certaine réserve dans ses commentaires ("un acte de violence totalement condamnable, mais pour lui, il faut être prudent dans l'analyse et se garder de toute spéculation").

Avec le recul, on pourrait avoir envie de rire de cette précipitation politique et médiatique pour exploiter des faits divers en mettant en exergue leur caractère symbolique. Mais il s'agit d'affaires graves car elles ont donné lieu à un véritable attisement des tensions communautaires qui exigent plutôt du sang-froid et un esprit d'apaisement. L'incendie de Gagny ayant donné lieu immédiatement à un conseil des ministres extraordinaire et à la convocation expresse à l'Elysée des principales organisations juives, il ne faisait pas bon être musulman en France pendant cette déferlante médiatique.

D'autant plus que, si les agressions présumées ont été largement rapportées à la télévision à des heures de grande écoute, les démentis fournis par les enquêteurs n'ont quant à eux donné lieu qu'à quelques lignes dans les quotidiens qui ne sont plus lus que par une poignée d'initiés.

C'est grave car les hommes politiques, qui n'ont de cesse de répéter qu'il faut laisser la justice travailler sereinement lorsqu'il s'agit d'affaires de corruption mettant en cause des élus, ont fait preuve d'irresponsabilité en se livrant en hâte à des spéculations éhontées pour occuper le terrain médiatique. Lorsque les responsables politiques ne savent rien, ils devraient s'abstenir de se répandre devant la forêt de micros que leur tendent des journalistes plus motivés par la quête du sensationnel et de la simplification qu'animés par la rigueur et le sens de la vérité qui font la noblesse de leur métier.

De tels dérapages laissent toujours des traces.

-------------------------------
(1)Le Figaro, 10 décembre 2003, "L'incendie criminel du collège de Gagny reste mystérieux".
(2)L'Express, 19 janvier 2004, "Les mystères de Gagny".
(3)Marianne, 20 janvier 2003.

2004-02-08

Articles | Ouvrages | Entretiens | Tribunes | Références
Articles
L'affiche noire
L'affiche noire
La faillite de la République des victimes
La faillite de la République des victimes
Incident voyageur sur le RER D
Incident voyageur sur le RER D
SOS hétérophobie
SOS hétérophobie
Les procureurs de l'arc-en-ciel
Les procureurs de l'arc-en-ciel
Homophobie : un projet de loi liberticide écrit sous la dictée...
Homophobie : un projet de loi liberticide écrit sous la dictée...
Après l'impôt révolutionnaire, l'impôt communautaire !
Après l'impôt révolutionnaire, l'impôt communautaire !
Du mariage homosexuel en France (2/2)
Du mariage homosexuel en France (2/2)
Du mariage homosexuel en France (1/2)
Du mariage homosexuel en France (1/2)
Mariage homosexuel et amnésie socialiste
Mariage homosexuel et amnésie socialiste
A défaut du mariage gay, le gouvernement bénit le PACS
A défaut du mariage gay, le gouvernement bénit le PACS
Les fonds islamiques à l'assaut de la bourse
Les fonds islamiques à l'assaut de la bourse
De quelques modernes croisades en faveur des « libertés religieuses ».
De quelques modernes croisades en faveur des « libertés religieuses ».
Visibilité homosexuelle : le piège de la télé-réalité
Visibilité homosexuelle : le piège de la télé-réalité
Le mariage gay : un débat surréaliste
Le mariage gay : un débat surréaliste
Le PS, territoire occupé
Le PS, territoire occupé
Les passions autour de La Passion
Les passions autour de La Passion
Le mariage homo, vite !
Le mariage homo, vite !
Homophobie : l'entêtement de Têtu
Homophobie : l'entêtement de Têtu
Mais que fait l'Union des Etudiants Juifs de France (UEJF) ?
Mais que fait l'Union des Etudiants Juifs de France (UEJF) ?
On doit pouvoir rire de tout
On doit pouvoir rire de tout
Un fait divers exemplaire
Un fait divers exemplaire
Discrimination positive : la mauvaise foi des patrons
Discrimination positive : la mauvaise foi des patrons
Tourner sept fois sa langue dans sa bouche...
Tourner sept fois sa langue dans sa bouche...
Follement Gay ou l'homophilie homophobe
Follement Gay ou l'homophilie homophobe
Laïcité : les mots du Président et les choses du Gouvernement
Laïcité : les mots du Président et les choses du Gouvernement
Lobbying pour une Europe chrétienne
Lobbying pour une Europe chrétienne
La nouvelle offensive des khmers roses
La nouvelle offensive des khmers roses
Le communautarisme et la lutte des classes
Le communautarisme et la lutte des classes
Sarkozy, l'ami des communautaristes
Sarkozy, l'ami des communautaristes
Comment on a fait de Tariq Ramadan une star...
Comment on a fait de Tariq Ramadan une star...
Les dangers de l'abus de langage
Les dangers de l'abus de langage
Le naufrage à quai du marché gay
Le naufrage à quai du marché gay
Initiatives politiques communautaires mais pas communautaristes ?
Initiatives politiques communautaires mais pas communautaristes ?
Pourquoi les Etudiants Musulmans de France (EMF) ont réussi à se développer
Pourquoi les Etudiants Musulmans de France (EMF) ont réussi à se développer
Laïcité et communautarisme, le malentendu
Laïcité et communautarisme, le malentendu
L'affaire Boniface : un procès stalinien
L'affaire Boniface : un procès stalinien
La nouvelle servitude des homosexuels
La nouvelle servitude des homosexuels
Communautarisme et marketing : une histoire d'amour
Communautarisme et marketing : une histoire d'amour
L’Opus Dei : les soldats du communautarisme chrétien
L’Opus Dei : les soldats du communautarisme chrétien
L'école formate au communautarisme
L'école formate au communautarisme
Bientôt, une loi anti-homophobie ?
Bientôt, une loi anti-homophobie ?
L'UOIF, ou l'islamisme tentaculaire
L'UOIF, ou l'islamisme tentaculaire
Le MRAP dissèque les sites Internet arabophobes
Le MRAP dissèque les sites Internet arabophobes
J'ai fait un rêve...
J'ai fait un rêve...
L'homophobie made in France
L'homophobie made in France
Nous écrire : contact@communautarisme.net - communautarisme.net - depuis juillet 2003 - © Observatoire du communautarisme