Observatoire indépendant d'information et de réflexion sur le communautarisme - communautarisme.net
  Recherche  
  
SiteGoogle
  Recherche avancée  
Menu  
 Accueil 
 
Rubriques 
 Courrier des lecteurs 
 Entretien avec Hakim El Ghissassi : quel premier bilan pour le CFCM ? 
 Entretien avec le directeur de TFJ 
 Un article de Tony Andréani : Ce qui menace vraiment la République 
 Racisme : analyse du rapport 2003 de la CNCDH 
 A propos des libertés religieuses 
 L'Islam entre mythe et religion 
 Le PS, territoire occupé 
 La discrimination positive, une aberration 
 À propos de la rhétorique communautariste 
 Les 60 derniers articles en PDF (09/07) 

Les Khmers roses
Par François Devoucoux du Buysson, Editions Blanche, 2003
Les Khmers roses en robe blanche !
Les Khmers roses, François Devoucoux du Buysson, Editions Blanche (droits réservés)
Communiqué des Editions Blanche en date du 19 mai 2004 (1) :

Alors que les Français sont appelés à voter dans quelques semaines pour élire leurs députés au Parlement européen et que la campagne bat son plein dans la plupart des pays de l’Union européenne, la classe politique française se déchire sur la question du mariage homosexuel…

Moins de cinq ans après la création du PACS, celui-ci est déjà obsolète du fait de la surenchère permanente à laquelle se livre le mouvement gay. Alors qu’hier les promoteurs du PACS juraient leurs grands dieux que cette réforme était l’aboutissement de "la longue marche des homosexuels" et le symbole de la reconnaissance sociale de ces citoyens de seconde zone", le débat sur le mariage fait rage aujourd’hui en attendant, demain, celui de l’adoption.

Et quiconque émet la moindre réserve sur les revendications des militants de la cause homosexuelle est immédiatement accusé d’homophobie et livré à la vindicte.

Dans Les Khmers roses, un essai sur "l’idéologie homosexuelle" paru en novembre 2003, François Devoucoux du Buysson décrit avec précision les ressorts paranoïaques du discours homosexuel militant et dénonce ses dérives communautaristes. Il montre notamment comment les khmers roses, une minorité dans la minorité, ont arbitrairement confisqué la parole sur la question complexe de l’homosexualité prenant en otage la grande majorité des homosexuels qui ne leur ont pourtant rien demandé. En s’appuyant sur une posture victimaire et des réseaux parfaitement organisés, ces militants – qui ne poursuivent plus l’aspiration légitime au "droit à l’indifférence" – imposent par la terreur leurs revendications à une classe politique tétanisée.

Il y a six mois, à la sortie du livre, d’aucuns avaient jugé son titre excessif. À présent que même Lionel Jospin – dont le gouvernement avait pourtant fait voter le PACS – se voit suspecté d’homophobie, force est de constater que cet essai, qui analyse sans concession ni animosité les exagérations du mouvement gay, avait vu juste.

Il est peut-être temps de se plonger dans Les Khmers roses…

Présentation de l'éditeur :
Alors qu'elle s'inscrit dans la sphère de l'intimité, l'homosexualité est aujourd'hui portée comme une revendication collective par des mouvements qui la brandissent comme un étendard. On assiste à l'émergence d'une idéologie homosexuelle dans la mesure où se met en place un système de représentation du monde qui s'appuie sur un noyau d'activistes, des intérêts puissants et l'indifférence molle de la société française devant la propagande gay. Les khmers roses qui diffusent cette idéologie homosexuelle se sont lancés à l'assaut des derniers vestiges de l'universalisme républicain. Leur entreprise de rééducation des esprits s'appuie sur un discours victimaire visant à culpabiliser la société française. Cette stratégie n'hésite pas à manipuler les faits historiques et stigmatise quiconque procède à un examen critique, faisant de l'homosexualité un débat interdit. Au cours des dernières années, au rythme entêtant de la Gay Pride, l'idéologie homosexuelle a progressé de façon considérable, comme l'ont montré la création du PACS et l'élection d'un de ses adeptes à la Mairie de Paris. Elle imprègne désormais les discours et les programmes des partis politiques, de gauche comme de droite, ce qui rend inéluctable la mise en œuvre de ses principes. Le paradis communautaire dont rêvent les khmers roses pourrait vite tourner au cauchemar en enfermant les homosexuels dans un univers virtuel étouffant et morbide, camouflé par l'omniprésence du sexe et l'exaltation permanente de la fête, qui érige la consommation au rang de valeur, au risque de remplacer le triangle rose par un code-barres.

L'auteur vu par l'éditeur :
François Devoucoux du Buysson est né en 1973, il est l'auteur de Une histoire d'amour, essai sur la République française, paru en 2001. Les Khmers roses est son deuxième essai.

François Devoucoux du Buysson est également l'un des trois co-fondateurs de l'Observatoire du communautarisme (cf. ours)

Acheter en ligne Les Khmers roses

(1) Contact Editeur : Isabelle Mazzaschi 01.55.30.40.29 ou Franck Spengler 01.55.30.40.46


2004-01-27

Articles | Ouvrages | Entretiens | Tribunes | Références
Ouvrages
Questions autour des conventions ZEP de Sciences-Po
Questions autour des conventions ZEP de Sciences-Po
Rapport 2004 de SOS Homophobie : lecture critique
Rapport 2004 de SOS Homophobie : lecture critique
Lehaïm, l'appel à la ratonnade branché de Michaël Sebban
Lehaïm, l'appel à la ratonnade branché de Michaël Sebban
Misères du désir
Misères du désir
La République minoritaire
La République minoritaire
Les Khmers roses
Les Khmers roses
Le Monde comme si
Le Monde comme si
Les Pièges de la mixité scolaire
Les Pièges de la mixité scolaire
Fausse route
Fausse route
La Citoyenneté multiculturelle
La Citoyenneté multiculturelle
La Tentation communautaire
La Tentation communautaire
Nous écrire : contact@communautarisme.net - communautarisme.net - depuis juillet 2003 - © Observatoire du communautarisme