Observatoire indépendant d'information et de réflexion sur le communautarisme - communautarisme.net
  Recherche  
  
SiteGoogle
  Recherche avancée  
Menu  
 Accueil 
 
Rubriques 
 Courrier des lecteurs 
 La communauté rêvée par Act-Up 
 Entretien avec Hakim El Ghissassi : quel premier bilan pour le CFCM ? 
 Un article de Tony Andréani : Ce qui menace vraiment la République 
 Racisme : analyse du rapport 2003 de la CNCDH 
 L'Islam entre mythe et religion 
 Le PS, territoire occupé 
 La discrimination positive, une aberration 
 À propos de la rhétorique communautariste 
 Les 60 derniers articles en PDF (09/07) 

Une nomination et des questions
Un ambassadeur itinérant « en charge de la dimension internationale de la Shoah, des spoliations et du devoir de mémoire » a été nommé en France le 21 novembre dernier. Un mois plus tard, aucune précision sur les tenants et les objectifs de cette nomination n'a été apportée. Où se trouve le malaise ?
Jacques Huntzinger (droits réservés)
Le Journal officiel du 21 novembre 2003 témoignait de la signature par le Président de la République Jacques Chirac d'un décret « portant nomination d'un ambassadeur itinérant en charge de la dimension internationale de la Shoah, des spoliations et du devoir de mémoire » en la personne de Jacques Huntzinger, ancien ambassadeur de France en Israël (1). Un mois plus tard, le Quai-d'Orsay n'a toujours pas communiqué l'ordre de mission de cet « ambassadeur itinérant ». Voilà une nomination et un silence qui posent plusieurs questions.

Quelle sera exactement la mission de Jacques Huntzinger ? Auprès de qui sera-t-il chargé de représenter la France ? Pourquoi avoir lié dans l'étrange intitulé de ses fonctions, la question — quasi sacrée — du devoir de mémoire à celle — bien prosaïque — des spoliations ?

Pourquoi cette discrétion persistante du Quai-d'Orsay autour de la nomination ? Craint-on que la médiatisation de l'événement ne vienne l'insérer mal à propos dans les relations tendues entre les communautés juive et arabo-musulmane ? Mais si l'on redoutait les mauvaises interprétations (du style « Chirac veut légiférer contre le port du voile et nomme en même temps un ambassadeur des Juifs »), pourquoi ne pas y avoir coupé court en annonçant d'emblée clairement la couleur, ou bien en repoussant la nomination à des jours plus propices ?

Cette nomination doit-elle donc être interprétée comme un geste en direction de l'État hébreu ou de la communauté juive de France ? Mais pourquoi avoir alors choisi un homme que l'on dit très pro-israélien mais qui s'était pourtant mis à dos une bonne part de la Knesset et de l'opinion israélienne et irrité jusqu'à la communauté juive française (2) ? Lorsqu'il occupait les fonctions d'ambassadeur à Jérusalem, Jacques Huntzinger avait en effet été traité par certains élus de la droite israélienne d'« antisémite » et de « Pétain de la première décade du XXIe siècle » parce qu'il avait contesté la comparaison entre Yasser Arafat et Oussama Ben Laden, ou plutôt entre le terrorisme palestinien et les attentats du 11 septembre, deux jours après le tragique événement et la maladresse avait irrité jusqu'en Belgique (3). Encore aujourd'hui, l'agence de presse juive Guysen n'oublie d'ailleurs pas ce passé qui ne passe pas et, tire à boulet rouge sur l'initiative de la France en la dénonçant, ce qui ne manque pas de sel, comme une entorse... au principe de laïcité ! (4)

Par ailleurs, sachant que l'intéressé, professeur d'université intégré à la carrière diplomatique seulement en 1991 (5) est un ancien secrétaire national du Parti socialiste chargé des relations internationales (1981-1985), connu pour être proche de Lionel Jospin, quel rôle a pu jouer ce facteur politique ?

Cette affaire pétrie de contradictions, qui pourrait se solder aussi bien par un quasi non-événement diplomatique que par un mini scandale communautaire, mérite décidément quelques explications officielles...

_____
(1) Lire le décret paru au Journal officiel, 20 novembre 2003 :
http://adminet.com/jo/20031121/MAEA0320459D.html
(2) Jacques Huntzinger a été accusé en juin 2002 de « minimiser » les actes antisémites commis en France en les réduisant à « une part de la violence générale manifestée par la jeunesse française marginale ». (Christopher Cladwell, « Liberté, égalité, judéophobie : Pourquoi Le Pen est loin d'être le plus grave problème de la France », The Weekly Standard, 05/06/2002, Volume 007, Issue 33, traduit en français par Liliane Messica pour Reinfo-Israel)
(3) Le mensuel juif de Belgique Contact J d'octobre 2001 y insistait : « Lors d'une réception au corps diplomatique donnée à l'occasion de Rosh Hashana, le 13 septembre dernier, deux jours après l’attentat, l'ambassadeur Jacques Huntzinger avait mis en garde à la radio contre une assimilation des attentats commis aux États-Unis à ceux commis en Israël.
Mais… pour l'ambassadeur Huntzinger, "C'est une tempête dans un verre d'eau"... "En réponse à une question, j'ai seulement expliqué qu'on ne pouvait assimiler complètement les deux attentats car ici il y a un affrontement entre Israéliens et Palestiniens"… "La France a toujours condamné le terrorisme dont elle même a été victime dans les années soixante-dix et quatre-vingt . Nous continuons à condamner les actes de terrorisme en Israël ou ailleurs".
L'ambassadeur répondait à une question, "Pourquoi la France ne considère pas Arafat comme un Ben Laden ?" a précisé une source diplomatique française qui s'est élevée "contre le procès d'intention fait à la France". Dans ses explications ultérieures , M.Huntzinger n’a présenté ni excuses, ni désaveu sur le fond de ses propos, pour le moins, cyniques.
Ainsi, pour le représentant de la France en Israël, il y a un terrorisme justifiable : celui des Palestiniens quand ils font couler le sang israélien… »

(4) Michel Grinberg, « Couleuvres au… dessert ! », Guysen Israël News, 20 octobre 2003 :
http://www.guysen.com/articles.php?sid=1526
(5) En 1991, Jacques Huntzinger est nommé par François Mitterrand ambassadeur en Estonie.

2003-12-20

Express | Brèves | Bientôt ici ? | Portraits | Bons points | Contradictions
Brèves
France-Israël ébranle la solidarité gouvernementale
France-Israël ébranle la solidarité gouvernementale
Les Catalans d'abord !
Les Catalans d'abord !
Exclusion de filles voilées : un membre du CFCM favorable à la grève des cours
Exclusion de filles voilées : un membre du CFCM favorable à la grève des cours
L'Agence juive lance une campagne « Sarcelles d'abord »
L'Agence juive lance une campagne « Sarcelles d'abord »
Mon prénom est Personne
Mon prénom est Personne
La cause bretonne lave-t-elle plus blanc ?
La cause bretonne lave-t-elle plus blanc ?
Loi sur les signes religieux : Fillon espère ne pas tourner en rond avec sa circulaire
Loi sur les signes religieux : Fillon espère ne pas tourner en rond avec sa circulaire
Les paradoxes de la liste Euro-Palestine
Les paradoxes de la liste Euro-Palestine
Avis d'expert
Avis d'expert
Quand la technique a bon dos
Quand la technique a bon dos
Mais qu'est-ce qui fait courir Elie ?
Mais qu'est-ce qui fait courir Elie ?
Sarkozy, l'ami des communautaristes (bis repetita)
Sarkozy, l'ami des communautaristes (bis repetita)
À Haumont, les chrétiens étaient plus égaux que les autres devant le mariage civil
À Haumont, les chrétiens étaient plus égaux que les autres devant le mariage civil
Mecca-cola rattrapera-t-il Coca ?
Mecca-cola rattrapera-t-il Coca ?
A propos de la fameuse « hospitalité corse »
A propos de la fameuse « hospitalité corse »
Aounit écarté en Ile-de-France après des pressions
Aounit écarté en Ile-de-France après des pressions
Peut-on « être juif en France » ? Non, suggère le CRIF.
Peut-on « être juif en France » ? Non, suggère le CRIF.
Enfin une bonne nouvelle !
Enfin une bonne nouvelle !
Le « zèle républicain » des Etudiants Musulmans de France (EMF)
Le « zèle républicain » des Etudiants Musulmans de France (EMF)
Pink TV : discrimination à l'embauche des journalistes ?
Pink TV : discrimination à l'embauche des journalistes ?
Le CRIF promu gendarme du Net ?
Le CRIF promu gendarme du Net ?
Clientélisme et pétitionnaires
Clientélisme et pétitionnaires
« Culture bretonne » ?
« Culture bretonne » ?
L'intégration par le contre-exemple
L'intégration par le contre-exemple
Il existe !
Emgann menace
Emgann menace
Jean-Paul II s'y colle aussi
Jean-Paul II s'y colle aussi
Une liste communautariste aux régionales en Île-de-France
Une liste communautariste aux régionales en Île-de-France
Finkielkraut : sortie de route
Finkielkraut : sortie de route
L'enseignement de l'Histoire : un métier à risques !
L'enseignement de l'Histoire : un métier à risques !
Discriminations : l'idée brillante de Stasi
Discriminations : l'idée brillante de Stasi
La mémoire s'arrête-t-elle aux portes du régionalisme ?
La mémoire s'arrête-t-elle aux portes du régionalisme ?
De moins en moins mais de plus en plus
De moins en moins mais de plus en plus
Le dîner est obligatoire
Le dîner est obligatoire
Après le « préfet musulman », les Noirs attendent leur tour
Après le « préfet musulman », les Noirs attendent leur tour
Farce de loi
Farce de loi
Une nomination et des questions (vol. 2)
Une nomination et des questions (vol. 2)
Régionales en Ile-de-France : les popotes communautaires de Jean-François Copé
Régionales en Ile-de-France : les popotes communautaires de Jean-François Copé
Amalgame
Amalgame
Ni putes ni soumises...mais chipies !
Ni putes ni soumises...mais chipies !
Le cheikh en blanc de Sarkozy
Le cheikh en blanc de Sarkozy
L'impunité de la Ligue de Défense Juive
L'impunité de la Ligue de Défense Juive
L'individu et la société : le cas des femmes voilées qui manifestent
L'individu et la société : le cas des femmes voilées qui manifestent
Une tribune exemplaire
Une tribune exemplaire
Jours fériés religieux : l'innovation réactionnaire du rapport Stasi
Jours fériés religieux : l'innovation réactionnaire du rapport Stasi
France 2, ou l'internalisation du communautarisme
France 2, ou l'internalisation du communautarisme
Une nomination et des questions
Une nomination et des questions
Eric Raoult, pompier pyromane
Eric Raoult, pompier pyromane
Féministes et censeurs
Féministes et censeurs
Encore un amnésique!
Encore un amnésique!
Nous écrire : contact@communautarisme.net - communautarisme.net - depuis juillet 2003 - © Observatoire du communautarisme