Observatoire indépendant d'information et de réflexion sur le communautarisme - communautarisme.net
  Recherche  
  
SiteGoogle
  Recherche avancée  
Menu  
 Accueil 
 
Rubriques 
 Courrier des lecteurs 
 La communauté rêvée par Act-Up 
 Entretien avec Hakim El Ghissassi : quel premier bilan pour le CFCM ? 
 Un article de Tony Andréani : Ce qui menace vraiment la République 
 Racisme : analyse du rapport 2003 de la CNCDH 
 L'Islam entre mythe et religion 
 Le PS, territoire occupé 
 La discrimination positive, une aberration 
 À propos de la rhétorique communautariste 
 Les 60 derniers articles en PDF (09/07) 

Dévoiler le voile
Tribune de Jean-Luc Mélenchon, 22/11/2003
Pour être franc, je n’aimais pas l’idée d’une loi contre le port du voile à l’école. D’abord je trouvais le moyen disproportionné par rapport au nombre des cas constatés.
Jean-Luc Mélenchon (droits réservés)
Reproduit avec l'autorisation de l'auteur

Je continue de croire qu’à l’âge où l’on va à l’école on est encore disponible pour suivre les conseils et les explications de ses enseignants. Je redoutais aussi les conséquences de l’exclusion hors des établissements publics des jeunes filles qui s’entêteraient. J’étais aussi très mal à l’aise de retrouver parmi les actuels ardents défenseurs de la laïcité des gens que j’avais vus de l’autre côté de la barrière à l’occasion des débats sur la loi Falloux ou pendant les pitreries de la commémoration du baptême de Clovis. Mais surtout, je sentais autour du débat la présence répugnante des arabophobes, cohorte sournoise de la haine qui tire profit de tout ce qui peux permettre de faire vivre l’équation bien connue: intégriste égal musulman égal arabe. Et on sait bien que cette équation est surtout destinée à répandre le raisonnement inverse d’après lequel tout arabe étant musulman il est nécessairement un intégriste violent en puissance. L’arabophobie mêlent les aigris de la guerre d’Algérie, les petits blancs des pavillons qui se promènent avec leur chien Sultan à la périphérie des quartiers mal habités, et enfin les illuminés qui veulent prolonger en France les combats des bords du Jourdain. Parmi ces derniers, notons la variante particulièrement nocive qui a décidé de répandre l’image d’une France vouée à l’antisémitisme comme le recommande le gouvernement Sharon.

Ce qui me fait changer d’avis, c’est évidemment d’abord la dégradation de la situation. A l’évidence le communautarisme, dont la variante religieuse n’est qu’une déclinaison, se répand à grande vitesse dans notre pays. Des naïfs et des malins se répandent à ce sujet en fumeuses considérations sur le retour aux racines que l’ère contemporaine provoquerait. Mais par quelle mystérieuse alchimie les volutes du cerveau reptilien sont elles réactivées pour déclencher de tels atavismes ? Pour moi, l’augmentation du nombre des femmes voilées ne procède pas de cette sorte de mystères. Il est le résultat d’une stratégie délibérée conduite par des groupes organisés qui testent la capacité de défense des institutions laïques de notre république. Au cas particulier, leur intention n’est pas d’établir une république islamique comme c’est le cas dans d’autres pays. Leur objectif est de construire une communauté et, en le faisant, de la contrôler, de construire leur propre pouvoir.

Car les communautés n’existent jamais de façon spontanée. Il leur faut des rites, des signes d’inclusion et d’exclusion pour se vivre en tant que groupe distinct. Une communauté n’existe qu’à travers les institutions qui la constituent et les porte parole qui expriment ses supposées préoccupations. L’offensive des intégristes est le résultat de la formation du conseil représentatif des musulmans de France avec l’organisation d’un vote pour désigner ses représentants et donc d’une compétition entre les candidats. Ce qui concernait d’abord la seule catégorie des croyants est devenue une affaire publique dans la mesure où leurs représentants ont choisi de prendre la société toute entière comme arène de leurs compétitions. Il s’agit pour les intégristes de construire leur projet de domination politique ici et maintenant, dans le processus même de construction d’une communauté. Car cette bataille doit surtout l’ aider à se constituer en la rendant consciente d’elle-même en affichant un signe d’identification religieux provocateur.

On ne peut l’accepter quand on considère la cascade de conséquences de toutes sortes que la tolérance à l’égard du voile à l’école entraînerait dans de très nombreux domaines de la vie commune des Français et qui ne sont d’ailleurs pas tous strictement politiques. Au final, pour des esprits comme le mien, l’interdiction du voile est surtout une façon de faire vivre l’idée que la République n’est pas un régime neutre. Ceux qui l’auront admis dans le cadre de cette affaire auront bien des difficultés à le contester sur d’autres sujets. Ensuite je considère que c’est un bon début d’habituer de nouveau les Français à légiférer en matière de restriction des pratiques communautaires portant atteinte à la laïcité de nos institutions. Je crois également qu’à travers de tels exemples vécus concrètement, les Français sont conduits à réinvestir des sujets de réflexion dont il se sont trop désintéressés. Par exemple, en refusant à quelques-uns le droit de constituer un espace religieux dont les règles s’imposent ensuite à l’espace public, on redécouvre que c’est l’existence même d’une société ouverte qui est défendue. Ces questions de philosophie politique ont besoin de dialogues fracassants pour redevenir l’affaire de tous. Nous y sommes.

Et je ne vois pas comment agir autrement pour rendre de nouveau les laïques acteurs d’une situation entrée dans un tel dérapage communautariste incontrôlé depuis plusieurs années. Car que de mal est déjà fait ! Voyez: ce soir 15 novembre. France 2 diffuse un sujet sur l’incendie d’un collège confessionnel israélite. Le service public interroge l’ambassadeur d’Israël ! Pourtant aucun citoyen israélien n’est en cause dans cette affaire. Et le commentateur achève en déclarant que le nombre des départs des juifs de France n’a pourtant guère augmenté depuis deux ans. Je gage que la rédaction n’a pas mesurée quelle infamie est un tel traitement du sujet ! C’est cela la vraie dérive. L’infamie est ainsi entrée dans l’ordinaire. En commençant par l’interdiction du voile à l’école, nous saisirons un fil de sursaut laïque pour en revenir à un refus absolu du tri des Français entre eux en raison de leur origines. Bref, c’est l’idée de Nation identifiée par ses principes républicains

2003-11-22

Articles | Ouvrages | Entretiens | Tribunes | Références
Tribunes
Migrations, stratégies et communautarisme de la diaspora chinoise
Migrations, stratégies et communautarisme de la diaspora chinoise
Droit à la différence et revendication égalitaire : les paradoxes du postmodernisme
Droit à la différence et revendication égalitaire : les paradoxes du postmodernisme
Pour une analyse critique de la discrimination positive
Pour une analyse critique de la discrimination positive
Ce qui menace vraiment la République
Ce qui menace vraiment la République
« Affaire Boniface »: deux articles exclusifs parus dans la revue Commentaire
« Affaire Boniface »: deux articles exclusifs parus dans la revue Commentaire
Multiculturalisme et communautarisme devant les principes républicains
Multiculturalisme et communautarisme devant les principes républicains
Noce gay pour petits-bourgeois
Noce gay pour petits-bourgeois
L'islam entre mythe et religion
L'islam entre mythe et religion
Vincent Geisser et la nouvelle islamophobie
Vincent Geisser et la nouvelle islamophobie
Les Démons
Les Démons
Le triomphe de la confusion
Le triomphe de la confusion
Le clonage, nouvel horizon du communautarisme homosexuel ?
Le clonage, nouvel horizon du communautarisme homosexuel ?
Dévoiler le voile
Dévoiler le voile
Nationalisme diasporique et repli communautariste
Nationalisme diasporique et repli communautariste
Aux origines des controverses sur la laïcité
Aux origines des controverses sur la laïcité
Un sentiment de trahison
Un sentiment de trahison
Le juste et le bien
Le juste et le bien
La nouvelle menace communautariste
La nouvelle menace communautariste
Vous avez dit «communautarisme» ?
Vous avez dit «communautarisme» ?
Nous écrire : contact@communautarisme.net - communautarisme.net - depuis juillet 2003 - © Observatoire du communautarisme